C'est l'heure niak niak

Aller en bas

C'est l'heure niak niak

Message par Ombre des Flammes le Mer 4 Avr - 16:35

C'est l'heure. Cette phrase résonnait comme le tic tac d'une horloge dans l'esprit de Destin Sanglant. Ses yeux perçaient facilement l'obscurité de son abri où il se reposait encore quelques instants. Oui, c'est l'heure. Il était temps de continuer ses petites magouilles pour le bien de ses projets futurs. Son ultime but. Il ferma les yeux un instant et se leva lentement. Il avança agilement vers la sortie où la lumière du soleil l'éblouit un instant. Il grogna peu alors qu'il était quasiment aveuglé par cette soudaine luminosité.

Après avoir cligné plusieurs fois des yeux, le paysage redevient normal. Les couleurs d'origine reprirent leurs places initiales et Destin Sanglant put revenir à ses douces pensées machiavéliques. C'est l'heure. Il chercha des yeux ses guerriers qui était resté aux camp. C'est-à-dire peu. Beaucoup craignaient de rencontrer le chef par mégarde et de malencontreusement de faire une gaffe qui leur vaudraient la vie. Et oui, Destin Sanglant était tout sauf gentille lorsqu'un stupide tueur lui rentrait dedans où même un chaton avec un esprit simplet. Un coup de griffes par là, un coup de griffes par ici et le petit chaperon rouge ne commettrait jamais pu la même erreur. Et oui et ce jour ne faisait pas exception à la règle. Tous ses petits peureux qui s'étaient réfugiés dans la forêt pour éviter le terrifiant Satan de Cerf Blanc.

Destin Sanglant avança lentement, pire qu'une limace. Pourquoi ? Bonne question, son cerveau impénétrable était en train de traiter trop d'informations pour lui permettre d'accélérer le pas en mode escargot. Le tueur était en ce moment même en train d'analyser tout ce qui se passait autour de lui. Trois chatons qui jouent à se battre à sa droite, un guerrier qui mange un lapin à gauche et oh... un stupide apprenti qui avait perdu l'estime du chef depuis son dernier entrainement. Oui, Nuage de cyclone qui était autrefois le chouchou des minous de Dest' n'était plus qu'un vulgaire pleurnichard qui tombait dans les pommes à la moindre bataille. Et oui, il faudrait que son apprenti se remette dans le bon chemin des sans pitié pour obtenir à nouveau les faveurs du chef.

Le félin blanc détourna furieusement la tête. Pourquoi son visage angélique était apparu tout d'un coup dans son esprit. Comme il avait fait pour passer de l'insupportable Nuage de Cyclone à la ravissante Alizé ? Pourquoi elle en plus ? Les dents de Destin Sanglant se serrèrent. Il devait penser à autre chose. Et pas à elle. Mais à quoi ? Il s'arrêta un moment et un sourire sournois apparut que son visage de meurtrier. Devant lui. Sa proie de la journée. Enfin, il devait lui parler de toute façon. Destin Sanglant prit une voix qu'il croyait sympathique, car à chaque fois qu'il était froid, son second l'était aussi :

- Aël, Aël, Aël.


Sa voix résonna en chansonnette d'exaspération puis le chef répit :

- Je te cherchais, j'ai besoin de te parler du plan Patte Pourpre. Il est temps. C'est l'heure....

_________________

Enconre et toujours des cadeaux de Jais-kun:

My Cat:


avatar
Ombre des Flammes
Co-Fonda Susucre
Co-Fonda Susucre

Messages : 158
Date d'inscription : 14/12/2011
Age : 22
Localisation : Dans l'eldorado

Votre Chat.
Clan.: Vent
Rang.: Guerrier
Affinités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est l'heure niak niak

Message par Aël le Jeu 5 Avr - 16:59

    La pénombre l'entourait ; il ne pouvait rien voir. C'était le noir total. Il ne savait pas où était le ciel ; s'il y en avait un. Il fit un pas. Il n'eut même pas l'impression d'avancer. C'était comme s'il avait fait du surplace. Il leva la tête. Aucune étoile, rien. Le vide total. Soudain, une voix, un murmure s'entendit. Aël tendit l'oreille. Elle se répétait, sans cesse. "Viens, viens." Il essaya de trouver d'où venait cette voix. Sa droite. Il avança dans cette direction et s'arrêta. Cette fois, il savait qu'il ne faisait pas du surplace. C'était étrange. Il tendit à nouveau l'oreille. Elle ne disait plus la même chose, ce qui le surprit. "Bien, viens, suis-moi." Il fit un pas dans une direction au hasard. "Viens, c'est par ici." Il continua à la suivre. Soudain, une de ses pattes avant s'enfonça dans le sol. Il perdit l'équilibre et disparut dans ce trou béant, noir et invisible.


    Aël se réveilla en sursaut, troublé par ce rêve. Cette fois-ci, pas de Céleste mais cette étrange voix. A qui pouvait-elle bien appartenir ? Pas à la guerrière-étoile en tout cas. Il s'étira pour chasser le sommeil de ses muscles endormis mais il se rallongea sur sa litière. A travers le rideau de lierre, il voyait l'aube se levait doucement sur le camp. Quelques feuilles volaient au-dessus du sol. Son instinct lui disait qu'il ne faisait pas bien chaud dehors. Il soupira. Qu'allait-il bien pouvoir faire aujourd'hui ? S'il pouvait rester loin de Destin Sanglant, ce serait parfait. Oui mais pour ça, il lui faudrait quitter le camp. Pour aller où après ? Mystère.


    Aël ouvrit les yeux. Il s'était rendormi mais le félin blanc l'avait laissé tranquille s'il était venu. En tout cas, il n'était pas là, ce qui était une bonne chose. Le félin noir s'étira une nouvelle fois et se leva. Il sortit de sa tanière et alla vers la pile de gibier pour manger un bout. Il prit une souris et la mangea sans attendre. Après l'avoir fini, il se leva et quitta le camp pour une petite promenade.


    Aël revint vite au camp, s'ennuyant ferme dans ces territoires désertiques. Il pouvait très bien retourner à sa tanière et dormir encore un peu. Malheureusement, il n'en aurait pas l'occasion. Il venait de remarquer celui qu'il ne voulait pas voir à sa droite. Destin Sanglant. Crotte. Il ne pouvait pas l'oublier, rien qu'une journée ? Fallait-il vraiment qu'il se le coltine toujours ? Apparemment oui. Le félin blanc s'approcha de lui et lui parla. Sa voix résonnait comme une chansonnette d'exaspération.


" Aël, Aël, Aël.

    Le félin noir tourna pour le voir et manqua de soupirer. Son chef reprit aussitôt :


- Je te cherchais, j'ai besoin de te parler du plan Patte Pourpre. Il est temps. C'est l'heure....

    Non. Il n'en avait pas envie. Il ne voulait pas le suivre dans ses manigances stupides encore une fois. Il lança un regard noir à Destin Sanglant et répliqua d'une voix glaciale :


- Je n'ai aucune envie de te parler ni de t'écouter débiter des stupides projets voués à l'échec !


    Il partit aussitôt, sans se retourner, sans aucun regret.

_________________

(\__/)
(@-@)
(____)
Petit lapin, roi des forêts ♪


All has happened before and all will happen again, again, again
Battlestar Galactica Razor.


« J'essaye de sauver une vie par jour. D'habitude, c'est la mienne. »
Farscape.




Bloody & me.:




Aël:
avatar
Aël

Fonda Times
« Keep me in a box. »

Fonda Times« Keep me in a box. »

Messages : 1105
Date d'inscription : 22/09/2011
Age : 20
Localisation : Je dirai derrière toi mais le temps que tu te retournes j'ai bougé. Try again ♥

Votre Chat.
Clan.: Solitaire
Rang.: Fugitif
Affinités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est l'heure niak niak

Message par Destin Sanglant le Sam 7 Avr - 14:35

Pourquoi... Pourquoi ce sale rat commençait-il par l'énerver. Pour une fois que le chef avait essayé d'être gentil avec lui. Et on le remerciait comment ? En le renvoyant sur les roses.

- Je n'ai aucune envie de te parler ni de t'écouter débiter des stupides projets voués à l'échec !


Stupide Second. Il voulait jouer au plus fort et bien soit. Destin Sanglant allait jouer. Ce stupide matou allait regretter ses paroles ! L'abominable tueur serra les dents tellement fort que du sang coula légèrement dans sa bouche. Enervé, Exaspérer et Tuer étaient les seules sensations qui réchauffaient son esprit.

Aël se retourna et s'éloigna. Quelle erreur ! Tourner le dos à son chef qui avait du mal à se contrôler aujourd'hui. C'était ce qu'il ne fallait pas faire. Destin Sanglant souffla d'énervement, se leva et avança lentement derrière son second. Il le rattrapa rapidement. Après, vous connaissez la suite. D'un bond magistral il aplatit comme une crêpe Aël le plaquant sur le ventre. Il attrapa violemment les poils du cou du rebelle et il le plaqua encore plus violemment au sol. Impossible de s'échapper. Le chef empêchait toute fuite possible.

Evidemment, cette brusque attaque ne fut pas discrète, elle attira l'attention des guerriers du clan qui se regroupaient en cercle autour des deux félins. On entendait la voix des plus féroces crier avec force : « A mort ! » ou « Tuez-le ! ». Bien évidemment, on n'encourageait le chef et non la proie de celui-ci. Après tout, celui qui commentait l'erreur de supporter Aël serait réduit en chair à corbeau. Mais bon revenons à l'animation du jour.[/b]

Destin Sanglant resserra sa prise laissant le sang d'Aël perlait au coin de ses canines aiguisés habitué à se teinté d'une couleur rouge profond assortit à ses yeux. Le chef articula avec une voix froide qui n'annonçait rien de bon :

- Ce n'est pas la première fois que tu me réponds Aël... Et ça commence à profondément m'énerver.


Il marqua une pause pendant que les cris des spectateurs se taisait laissant le chef s'exprimer librement et de faire sa loi. Destin Sanglant continua donc :

- C'est ton dernier avertissement. Encore une parole, un comportement déplacé et tu es mort Jay'. Tu entends mort !


Nouvelle petite pause pour permettre à son second de comprendre les paroles de son supérieur. De plus, le chef avait osé utiliser l'ancien nom de Aël. Jay'. Ce nom qui le rendait fou, ce nom qui le laissait nostalgique. Ce nom que personne n'avait le droit de prononcer... à part Dest' vu qu'il est le big boss.

- Le prochain écart et tu seras libre Jay'. Oui libre. Tu pourras partir du camp, rejoindre tes anciens camarades, mais avant de réussir, tu seras la proie de notre chasse. Nous te chasserons comme un gibier et te pourchasserons jour et nuit jusqu'à ce que ton sang vienne nous réchauffer et nous permettre de nous venger. Tu ne pourras pas t'enfuir. Tu seras toujours sur tes gardes. Nous serons toujours à côté de toi et au moment ou tu ne t'y attendra pas nous te mangerons comme une souris. Tu es pris au piège. Tu ne pourras pas prévenir tes « amis ». Même si tu essaies de te cacher chez l'un deux, nous viendrons nous aussi et nous te tuerons même si tu t'imagines en sécurité. Cache-toi chez les bipèdes et nous te trouverons, devient solitaire et nous te trouverons, rejoint un de nos ennemis et nous te tuerons. Tu comprends Aël, tu nous appartiens et j'ai la main sur ton futur.


Il fit une pause pendant que les autres membres du clan acclament ses paroles. C'est si beau de se sentir soutenir par ses compagnons. Le chef relâcha le cou de sa proie laissant le sang couler à l'endroit où ses crocs avaient percé la peau du félin noir. Il se tourna vers le cercle de tueur et annonça :

- Vous avez tous entendu, si l'un de vous voit Aël nous trahir, vous avez l'autorisation de le tuer ! Et pour être sûr que vous ne failliriez pas à la tâche, je vais vous demander de me faire la promesse du sang.

Comme pour montrer l'exemple, le chef laissa son sang perler le sol et il jura de tuer Aël si celui-ci faisait une bêtise de plus. De toute façon, même sans promesse, il l'aurait tué alors bon. Il se leva une fois que tout le monde est promis. Il passa à côté de Nuage de Cyclone et lui murmura à l'oreille :

- J'espère que ce sera-toi qui le tuera !


Il reprit ensuite son chemin en faisant signe à Aël de le suivre. Et cet abruti avait intérêt à obéir vu qu'il se trouvait au milieu d'un bon nombre de tueur qui n'attendait qu'un faux pas pour le descendre. A partir de maintenant, il n'était plus le second de Destin Sanglant, il était un prisonnier de l'Apocalypse qui l'amènerait à sa perte.

***

Le chef s'arrêta au pied d'un tronc d'arbre. Il était sortit du camp, car il n'avait pas envie de rester là-bas. Il monta agilement sur son piédestal et jeta un regard froid à Aël.

- Bien maintenant, Parlons !


Il tourna son regard sanglant vers le soleil et expliqua son plan à Aël :

- Comme tu l'as vu, le plan lune pourpre s'est déroulé comme prévus. Etoile de Cascade est mort et le clan de la rivière est sans dessus dessous. Il est donc temps de continuer. Nous allons lancer la suite de mon projet. Il est temps de commencer la seconde étape : Le plan Patte Pourpre. Tu sais bien que le clan de la rivière est faible et c'est pour cela que nous n'allons pas l'attaquer. Non pas lui. Il est temps de nous présenter aux autres cibles de mon cercle de vengeance.

_________________

Merci ma fonda adorée



Les cadeaux de ma Jais Chérie !!!!!:

Mes autres Cadeaux et Signatures ^^:
"Mon but, tous vous exterminer, jusqu'au dernier..."

avatar
Destin Sanglant
Co-Fonda Susucre
Co-Fonda Susucre

Messages : 399
Date d'inscription : 03/12/2011
Age : 22
Localisation : Je chasse des Lapins Bleus XD

Votre Chat.
Clan.: Apocalypse
Rang.: Chef
Affinités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est l'heure niak niak

Message par Aël le Jeu 12 Avr - 13:45

    Aël sentit la masse de Destin Sanglant lui heurter le dos pour le plaquer puis ses crocs s’enfonçaient dans son cou. Le félin noir ne se débattit pas, pour plusieurs raisons. La première était qu’il ne pouvait fuir : le chat blanc le plaquait au sol d’une manière qu’aucune retraite n’était possible. La deuxième cause était plus ou moins assez inattendue. On aurait pu penser que c’était parce qu’il ne voulait pas mourir mais c’était l’inverse. Qu’il meure maintenant ne le dérangeait pas, pas le moins du monde. Il en aurait même été ravi mais ce n’était pas pour tout de suite à première vue.


    L’attaque n’avait pas été discrète et presque tout le camp était ameuté autour d’eux, comme si Aël et son chef étaient des bêtes de foire. Les plus féroces criaient « A mort ! » ou « Tuez-le ! » en faveur du félin blanc. Ces guerriers démoniaques ne souhaitaient que voir le félin noir mourir. Cet intrus qui avait pris la place de second dans leur clan. Cet intrus qu’ils détestaient jusqu’aux tréfonds de leur âme. Une douleur le lança, là où les crocs de Destin Sanglant étaient enfoncés. Il resserrait sa prise pour que le sang puisse perler. Puis, une voix d’un ton froid brisa les vivats de la foule :


- Ce n’est pas la première fois que tu me réponds Aël… Et ça commence à profondément m’énerver.


    Une pause s’ensuivit et les cris se stoppèrent peu à peu. Le félin noir braqua son regard dans celui de Destin Sanglant, sans aucune peur de ce qui pouvait arriver. Son agresseur continua :


- C’est ton dernier avertissement. Encore une parole, un comportement déplacé et tu es mort Jay’. Tu entends, mort !


    Un rictus d’amusement passa rapidement sur le visage d’Aël. A priori, le félin blanc n’avait pas tout compris sur les agissements de son second. Il ignorait donc toujours pourquoi il avait changé de nom. Jay’ était déjà mort ! Il était mort en même temps que sa sœur, lorsqu’il avait rejoint ce clan pour survivre. Au moment où il allait répliquer, Destin Sanglant reprit :


- Le prochain écart et tu seras libre Jay’. Oui libre. Tu pourras partir du camp, rejoindre tes anciens camarades, mais avant de réussir, tu seras la proie de notre chasse. Nous te chasserons comme un gibier et te pourchasseront jour et nuit jusqu’à ce que ton sang vienne nous réchauffer et nous permette de nous venger. Tu ne pourras pas t’enfuir. Tu seras toujours sur tes gardes. Nous serons toujours à côté de toi et au moment où tu ne t’y attendras pas nous e mangerons comme une souris. Tu es pris au piège. Tu ne pourras pas prévenir tes « amis ». Même si tu essaies de te cacher chez l’un d’eux, nous viendrons nous aussi et nous te tuerons même si tu t’imagines en sécurité. Caches-toi chez les bipèdes et nous te trouverons, deviens solitaire et nous te trouverons, rejoins l’un de nos ennemis et nous te tuerons. Tu comprends Aël, tu nous appartiens et j’ai la main sur ton futur.


    Il n’était pas fatigué après cette longue tirade ? A vu d’œil, non, puisqu’il se tourna vers les autres pour leur parler et par la même occasion il relâcha le cou de son second :


- Vous aves tous entendu, si l’un de vous voit Aël nous trahir, vous avez l’autorisation de le tuer ! Et pour…


    Mais Aël n’écoutait déjà plus. Ce que venait de dire Destin Sanglant l’intéressait au plus haut point. Il n’avait plus qu’à faire une seule chose pour partir. Certes il serait traqué mais cela l’importait peu. Il savait très bien ce qu’il lui restait à faire, il ne lui manquait plus qu’à trouver le bon moment, ce qui ne manquerait pas d’arriver bientôt. Sur le reste des paroles du félin blanc, il avait envie de rire. Il n’irait pas dans un clan, il aimait trop la liberté procurait par le fait d’être un simple solitaire vagabondant de territoire en territoire. Et devenir un chat domestique, c’était pire que de rester ici. Ensuite, concernant le fait de prévenir ses « amis », il y avait longtemps songé mais il s’était fait une raison. Tout le monde ne le croirait pas. Il n’avait plus d’amis, et encore, en avait-il eu ? Ses soi-disant amis étaient ceux de sa famille, pas vraiment les siens. Mais il n’allait pas s’attarder dessus. Oh que non. Il devait voir plus large que de simples amis ou ennemis. « Il te faut voir plus large si tu veux t’en sortir dans la vie, mais peu de gens le savent. Ils restent bloqués, coincés au niveau de leurs convictions et principes et ils ne peuvent envisager d’autres possibilités. Vois plus large et fais ce que tu sembles être le plus juste.» Il ne savait plus qui lui avait dit ça mais cette personne avait parfaitement raison et c’était ce qu’il allait faire à présent. Il sourit intérieurement. Destin Sanglant ne devait pas s’attendre à cela après ce qu’il venait d’annoncer à son second. Cela allait être un véritable moment de distraction pour une fois en sa faveur.


    Aël vit le félin blanc partir vers l’extérieur de camp en faisant signe à son second de le suivre. Voilà le moment rêvé pour appliquer son petit plan ! Il se releva, lança un regard noir à tous les guerriers de l’Apocalypse osant murmurer des choses derrière son dos ou le regarder de travers et suivit Destin Sanglant.



    Le chef s’arrêta au pied d’un tronc et monta dessus. Il jeta un regard froid à Aël et lança :


- Bien maintenant, parlons !


    Oui, bien sûr, fais comme si de rien n’était, je t’en veux pas, pensa-t-il. Le félin blanc leva son regard vers le soleil et expliqua son plan :


- Comme tu l’as vu, le plan lune pourpre s’est déroulé comme prévu. Etoile des Cascades est mort et le Clan de la Rivière est sans dessus dessous. Il est donc temps de continuer. Nous allons lancer la suite de mon projet. Il est temps de commencer la seconde étape : le plan Patte Pourpre. Tu sais bien que le Clan de la Rivière est faible et c’est pour cela que nous n’allons pas l’attaquer. Non pas lui. Il est temps de nous présenter aux autres cibles de mon cercle de vengeance.


    Aël soupira intérieurement. Ce projet était… ridicule et pathétique mais cela l’importait peu. Destin Sanglant attendait sûrement son avis ou une approbation mais il n’avait probablement pas remarqué que son second s’était assis dos à lui, le regard perdu dans la lande. Il lui répondit :


- Je n’en ai que faire. Je me fiche de tes plans à la noix.


    Aël se retourna brusquement pour faire face à son soi-disant chef. Il prit un air « innocent » et lança :


- Oh ! Aurai-je dis quelque chose de déplacer ?


    Il reprit une voix glaciale et continua :


- Tu n’es qu’un idiot Destin Sanglant ! Jay’ est déjà libre, espèce d’abruti ! Oh, pourquoi tu te demandes alors que je suis en face de toi ? Il est mort imbécile ! Pourquoi crois-tu que j’ai changé de nom ? Pour le plaisir ? Parce que j’ai rejoint ton clan ? C’est ce que tu crois ? En rejoignant ton clan, Jay’ est mort ! En rejoignant ton clan, tu as fait naître une personne beaucoup plus dangereuse que Jay’ ! Tu n’es pas au courant que certaines choses changent radicalement le caractère des gens ? Tu en as un exemple juste devant toi !


    Le félin noir se stoppa un instant puis reprit d’une voix plus calme :


- Tu dis que je t’appartiens pourtant, qu’est-ce qui m’empêche de partir ? Rien. Tu dis que tu as la main sur mon futur, eh bien je n’en serai pas aussi sûr. Tu veux des exemples ? Oh, je peux t’en donner plein ! Combien de fois je te dis des choses « déplacées » comme tu dis ? Si tu contrôlais vraiment mon futur, ne pourrais-tu pas m’en empêcher ? Si je bondis sur toi, là, maintenant, qu’est-ce qui pourrait m’empêcher de te tuer ? Le fait que tu contrôles mon futur ? Laisse-moi rire. Oh mais rassures-toi, je ne le ferai pas, je n’en ai aucune envie. Il serait bête de te tuer et de gâcher un plaisir uniquement pour se débarrasser de toi.


    Il fit une pause mais continua aussitôt pour éviter que Destin Sanglant réplique quelque chose :


- Tu dis que je ne pourrai prévenir mes « amis ». Mais qu’est-ce qui m’empêche de le faire ? Toi ? Tes jolis serviteurs qui te servent de guerriers ? Ton apprenti pas plus futé qu’une cervelle de moineau ? Je me marre. Tes soi-disant guerriers sont forts, parfois doués mais facilement vaincus. Je pourrai facilement de citer une liste qui remet en cause tous tes plans !


    Aël laissa échapper un petit rire et finit sa tirade :


- Pour une fois, les rôles ont été inversés. J’aime bien jouer avec toi. C’est amusant, comme maintenant, de voir ta tête si surprise. A présent, je vais partir. Laisse-moi partir c’est un conseil sauf si tu as quelque chose a ajouté ou a demandé. Mais si tu me suis, dis-toi que nous ne serons que tous les deux et que tu pourrais très bien rentrer dans mon jeu, dont les règles sont sûrement très différentes des tiennes. Maintenant, je te dis au revoir et à la prochaine, peut-être.


    Puis, sans un mot, Aël commença à s’éloigner.

_________________

(\__/)
(@-@)
(____)
Petit lapin, roi des forêts ♪


All has happened before and all will happen again, again, again
Battlestar Galactica Razor.


« J'essaye de sauver une vie par jour. D'habitude, c'est la mienne. »
Farscape.




Bloody & me.:




Aël:
avatar
Aël

Fonda Times
« Keep me in a box. »

Fonda Times« Keep me in a box. »

Messages : 1105
Date d'inscription : 22/09/2011
Age : 20
Localisation : Je dirai derrière toi mais le temps que tu te retournes j'ai bougé. Try again ♥

Votre Chat.
Clan.: Solitaire
Rang.: Fugitif
Affinités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est l'heure niak niak

Message par Ombre des Flammes le Lun 23 Avr - 10:04

Destin Sanglant baissa son regard vers son stupide second. Le félin s'était mis dos à lui. Oh le pauvre petit n'osait plus le regarder, que c'était pathétique ! D'ailleurs, Aël répliqua tout en gardant le regard vers la Lande.

- Je n'en ai que faire. Je me fiche de tes plans à la noix.

Aël se retourna vers Dest' qui n'avait pas bougé d'un pouce. Comme le chef l'avait prévu, il semblerait que Aël ne prenne pas en compte ses menaces. La voix innocente du stupide résonna de plus belle :

- Oh ! Aurai-je dis quelque chose de déplacer ?

Destin Sanglant esquissa un sourire mauvais : « Oui, sale rat ! », mais le chef ne l'interrompit pas. De toute façon, à quoi bon arrêter le discours du second alors qu'il avait l'air si...inspiré.

- Tu n'es qu'un idiot Destin Sanglant ! Jay' est déjà libre, espèce d'abruti ! Oh, pourquoi tu te demandes alors que je suis en face de toi ? Il est mort imbécile ! Pourquoi crois-tu que j'ai changé de nom ? Pour le plaisir ? Parce que j'ai rejoint ton clan ? C'est ce que tu crois ? En rejoignant ton clan, Jay' est mort ! En rejoignant ton clan, tu as fait naître une personne beaucoup plus dangereuse que Jay' ! Tu n'es pas au courant que certaines choses changent radicalement le caractère des gens ? Tu en as un exemple juste devant toi !

Alala Alala, s'il savait. Au fond de lui, cette attitude désinvolte ne lui faisait ni chaud ni froid. Aël avait besoin de se défouler. Normal, Dest' venait de le ridiculiser en public après tout.

- Tu dis que je t'appartiens pourtant, qu'est-ce qui m'empêche de partir ? Rien. Tu dis que tu as la main sur mon futur, eh bien je n'en serait pas aussi sûr. Tu veux des exemples ? Oh, je peux t'en donner plein ! Combien de fois je te dis des choses « déplacées » comme tu dis ? Si tu contrôlais vraiment mon futur, ne pourrais-tu pas m'en empêcher ? Si je bondis sur toi, là, maintenant, qu'est-ce qui pourrait m'empêcher de te tuer ? Le fait que tu contrôles mon futur ? Laisse-moi rire. Oh mais rassure-toi, je ne le ferai pas, je n'en n'ai aucune envie. Il serait bête de te tuer et de gâcher un plaisir uniquement pour se débarrasser de toi.

« Pour la simple est bonne raison que si tu m'attaques ici, c'est toi qui mourra ! ». C'était tellement évident. Aël n'avait pas l'air de connaître la vraie force d'un tueur. Et en plus, s'il continuait a essayé de l'énerver, il se pourrait qu'il réussisse et Destin Sanglant en vrai colère, c'est pas beau à voir.

- Tu dis que je ne pourrai prévenir mes « amis ». Mais qu'est-ce qui m'empêche de le faire ? Toi ? Tes jolis serviteurs qui te servent de guerriers ? Ton apprenti pas plus futé qu'une cervelle de moineau ? Je me marre. Tes soi-disant guerriers sont forts, parfois doués mais facilement vaincus. Je pourrai facilement de citer une liste qui remet en cause tous tes plans !


Destin Sanglant leva les yeux au ciel. Mais c'est qu'il devenait drôle à écouter le moineau sur patte. Il est vrai qu'Aël n'avait pas tort sur le fait qu'il pouvait prévenir ses « amis ». Mais de toute façon, ça ne servirai à rien vu que c'est Destin Sanglant qui connaissait les moindres détails de tous ses plans. Alors, même s'il leur disait que Dest' allait attaquer le clan de la rivière, le boss des tueurs pourrait changer de cible à la dernière minute. Et puis, comme Aël n'avait pas voulu écouter la suite de son plan, il ne saurait pas qui sont les prochaines cibles. Ils ne pourraient donc pas les prévenir du danger qui les guettaient. C'est bête, c'est triste, enfin pour eux seulement.

- Pour une fois, les rôles ont été inversés. J'aime bien jouer avec toi. C'est amusant, comme maintenant, de voir ta tête si surprise. A présent, je vais partir. Laisse-moi partir c'est un conseil sauf si tu as quelque chose a ajouté ou a demandé. Mais si tu me suis, dis-toi que nous ne serons que tous les deux et que tu pourrais très bien rentrer dans mon jeu, dont les règles sont sûrement très différentes des tiennes. Maintenant, je te dis au revoir et à la prochaine, peut-être.

Tiens Destin Sanglant était surpris ? Non, il s'amusait comme un fou. C'était tellement drôle de voir Aël montrait sa vraie nature. Celle qui l'avait attiré le jour où il l'avait enrôlé dans sa petite bande. Le petit rat voulait jouer et bien jouons Aël. Mais contrairement à ce que tu as l'air de penser, tu es déjà pris au piège sur l'échiquier de la vengeance. C'est l'heure. C'est l'heure. L'heure de lancer la suite des plans. L'heure de jouer avec Aël, l'heure de jouer avec ses proches, l'heure de se séparer du moineau et de commencer la mini-chasse. C'est l'heure pour Destin Sanglant de permettre au moineau de montrer ses vraies compétences pour tuer...

FINIT for me

_________________

Enconre et toujours des cadeaux de Jais-kun:

My Cat:


avatar
Ombre des Flammes
Co-Fonda Susucre
Co-Fonda Susucre

Messages : 158
Date d'inscription : 14/12/2011
Age : 22
Localisation : Dans l'eldorado

Votre Chat.
Clan.: Vent
Rang.: Guerrier
Affinités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est l'heure niak niak

Message par Aël le Mar 24 Avr - 16:13

Je réponds ou pas, vu comme ça se termine ?

_________________

(\__/)
(@-@)
(____)
Petit lapin, roi des forêts ♪


All has happened before and all will happen again, again, again
Battlestar Galactica Razor.


« J'essaye de sauver une vie par jour. D'habitude, c'est la mienne. »
Farscape.




Bloody & me.:




Aël:
avatar
Aël

Fonda Times
« Keep me in a box. »

Fonda Times« Keep me in a box. »

Messages : 1105
Date d'inscription : 22/09/2011
Age : 20
Localisation : Je dirai derrière toi mais le temps que tu te retournes j'ai bougé. Try again ♥

Votre Chat.
Clan.: Solitaire
Rang.: Fugitif
Affinités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est l'heure niak niak

Message par Etoile de Jais le Mer 25 Avr - 8:20

... Je ne pense pas, tu n'aurais pas grand chose à dire... Mais fais comme tu veux

_________________

J'écris en CRIMSON ou en DARKSLATEGRAY
(___/)
(@-@)
(____)
Ceci est un petit lapin.
Copiez-le sur votre signature pour
l'aider à conquérir le monde!
(et accessoirement quelques secondes
de votre temps)


Spoiler:

Merci ma Timounette !!
avatar
Etoile de Jais
Modo Jais
Modo Jais

Messages : 630
Date d'inscription : 09/09/2011
Localisation : Quoi, si je te dis derrière toi tu vas appeler du renfort ?

Votre Chat.
Clan.: Clan de l'Ombre
Rang.: Chef
Affinités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est l'heure niak niak

Message par Ombre des Flammes le Mer 25 Avr - 10:04

T'es pas obligé ^^

_________________

Enconre et toujours des cadeaux de Jais-kun:

My Cat:


avatar
Ombre des Flammes
Co-Fonda Susucre
Co-Fonda Susucre

Messages : 158
Date d'inscription : 14/12/2011
Age : 22
Localisation : Dans l'eldorado

Votre Chat.
Clan.: Vent
Rang.: Guerrier
Affinités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est l'heure niak niak

Message par Aël le Mer 25 Avr - 14:09

Ba alors je réponds pas *la fille trop flemmarde*

Fini ~

_________________

(\__/)
(@-@)
(____)
Petit lapin, roi des forêts ♪


All has happened before and all will happen again, again, again
Battlestar Galactica Razor.


« J'essaye de sauver une vie par jour. D'habitude, c'est la mienne. »
Farscape.




Bloody & me.:




Aël:
avatar
Aël

Fonda Times
« Keep me in a box. »

Fonda Times« Keep me in a box. »

Messages : 1105
Date d'inscription : 22/09/2011
Age : 20
Localisation : Je dirai derrière toi mais le temps que tu te retournes j'ai bougé. Try again ♥

Votre Chat.
Clan.: Solitaire
Rang.: Fugitif
Affinités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est l'heure niak niak

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum