O.G.N.I Objet Gris Non Identifié Mission <3

Aller en bas

O.G.N.I Objet Gris Non Identifié Mission <3

Message par Ombre des Flammes le Ven 16 Nov - 17:02

O.G.N.I. : Objet Gris Non Identifié !


Ombre des Flammes part en patrouille de chasse. Il va vers le Chemin du Tonnerre et trouve par terre un étrange objet gris foncé. L'objet en question est une casserole, mais lui l'ignore. Plusieurs choix s'offrent à lui : la regarder de loin, s'en aller ou s'en approcher. Il décide de s'en approcher quand soudain, elle se met à bouger ! Depuis quand une casserole bouge-t-elle toute seule ?
PS : Cette mission se passe avant la disparition d’Etoile Nébuleuse. De plus Corbeau est encore guerrier. Voilà Voilou. Bonne lecture ^^.


Des petits flocons blancs tombaient par milliers sur le sol de la lande. La fraîcheur du Vent et l’odeur de la liberté embaumait les narines du guerrier. Oui, le paysage était beau, et ça sentait bon. Parmi ce paysage idyllique, un lapin sautillait à découvert. D’instinct le chasseur commença à traquer sa proie puis d’un bond puissant, il la coinça entre ses pattes. Le lapin n’avait aucune chance d’échapper à son agresseur. Les yeux bleutés du félin le fixèrent. Le lapin terrorisé ferma les yeux et pria le dieu des lapins. Il espérait un miracle, rester encore en vie. Il avait une famille à nourrir, des bébés lapereaux, une femme lapine, des cousins, des oncles, des tantes, des grands-parents. On l’avait prévenu que sortir en plein jour lors de la période de la saison froide était quasi suicidaire, mais il n’avait pas écouté. Non, il avait été stupide et bondit sur la lande à la recherche de nourriture. Pourtant impossible de mettre la patte sur une simple herbe. Cette crème blanche les cachait et n’ayant pas un odorat très développer, il ne pouvait savoir qu’il les écrasait de ses pattes poilues. Et là, un moment d’inattention, deux pattes le serrant fermement et le souffle chaud de l’ennemi de la lande. Un chat ! La fin est proche ! Peut-être atteindra-t-il le paradis des petits bêtes ? Qui sait l’espoir était la seule chose qui lui restait en ce moment ! Puis comme par magie, la bête le relâcha et se tordit de douleur. Il grogna et se roula par terre.
Ombre des Flammes se réveilla et grogna de douleur. On venait de lui donner un violent coup de patte dans le ventre, en plein dans ses cottes. Il se roula plusieurs fois comme si la douleur allait s’évaporer. Après un effort surhumain, le souffle rauque, il ouvrit les yeux et jeta un coup d’œil dur à l’idiot qui venait de le réveiller. Idiot était une idiote. Son sourire mesquin et ses yeux pleins d’étincelles hypocrites resplendissaient à travers l’obscurité de la grotte. A croire qu’elle faisait la lumière à elle seul. Habituellement personne ne l’embêtait. Tous le monde avait très vite associé la chef Etoile Nébuleuse à Ombre des Flammes. Le couple présidentiel du clan du Vent. Personne n’embêtait Nébuleuse sauf s’il préférait avoir un nouveau portrait à la Ombre des Flammes. N’étant pas un très bon artiste, le résultat était assez moche à voir et assez médiocre. De même ceux qui osaient s’en prendre à Ombre des Flammes se voyait remettre en place par la chef. Et Nébuleuse n’y allait pas avec des pincettes. Bien qu’elle ne soit pas aussi violente que son chère Ombre, elle pouvait être assez méchante. Rien que le mot exclusion ou bannissement du clan pouvait être prononcé et tous de suite, les avortons moqueurs se calmaient. Pourtant, il y avait toujours des exceptions à la règle. Une d’elles se nommait Alizé Orientale. Elle s’en fichait complètement de donner des coups et de réveiller le guerrier « présidentiel ». Rien à faire, elle rester méchante avec lui. De toute façon, leur relation n’avait jamais été positive. Elle était hypocrite et très froide avec les siens. Lui plus joueur et assez sociable. Un contraire complet, une relation neutre et les deux chats se regardaient se jaugeaient et passaient leurs chemins. Il est vrai que quelquefois Ombre des Flammes s’interrogeait sur la loyauté d’Alizé. Pourtant, aucun signe ne montrait que son doute était une vérité. Elle était loyale. Aucun doute sur cela. La douleur s’estompa finalement et Ombre des flammes montra ses canines avec un air menaçant. Il n’aimait pas qu’on le réveille. De toute façon qui aimait ça ? Il attendit que la guerrière daigne lui dire la raison de son acte de folie :
Alizé : Tu es de patrouille ce matin, tu as oublié peut-être ? Franchement, tu as une mémoire de poissons !

Il se vexa un court instant suite à la comparaison assez vache d’Alizé Orientale. C’est vrai que sa mémoire n’était pas un atout pour lui, mais de là à le comparer à un poisson, c’était la folie ! La guerrière se dirigea vers la sortit de la grotte des guerriers en soufflant d’exaspération. Ombre des Flammes se leva et s’étira. Les autres guerriers grognèrent, eux ils pouvaient dormir ! Le guerrier se dirigea lentement vers la sortit, ses muscles encore endoloris par le monde de Morphée. Il écrasa sans faire exprès la queue de sa lieutenante et il s’excusa promptement avant de bondir rapidement dehors. La nuit était encore présente. Le soleil ne s’était pas encore levé. A l’entrée du campement du Vent, Alizé et un autre guerrier nommé Corbeau Noir. Ombre des flammes le connaissait de loin. Et oui, même s’il habitait sous le même toit, Ombre des Flammes ne connaissait pas encore le caractère de chaque félin du Vent. Il s’avança vers la patrouille de l’aube et entendit la fin de la conversation :

Corbeau Noir : On attend qui ?
Alizé Orientale : Une marmotte qui a une cervelle de poisson !


Ombre des flamme la dévisagea une nouvelle fois.

Ombre : Bon bas maintenant que je suis là, autant y aller !


Et d’un bond, il traversa le tunnel de fougère. Que dire. Ca l’énervait de savoir qu’Alizé se moquait de lui. Il n’en voulait pas à Corbeau Noir. Le pauvre avait l’air toujours fragile et Ombre des Flammes n’avait pas envie de le casser. Il était tout le temps calme et ne parlait presque jamais. Je ne vous cache pas qu’Ombre oubliait une fois sur deux sa présence. Il était presque invisible.

Le vent frais de la nuit tapa ses poils. Sa fourrure d’hiver n’était pas encore apparut. Du coup, le guerrier avait très froid. De plus courir à travers la lande ou les courants d’airs sont violents n’était pas favorable pour sa santé. Heureusement, il était solide. Un vrai mur contre les maladies. Celle qui était tout le temps malade, c’était Etoile Nébuleuse. Quelques soit le virus, elle l’attrapait. A croire qu’elle faisait exprès. Plusieurs fois, elle avait attrapé de violentes maladies qui lui avaient fait perdre une vie. A chaque fois Ombre des Flammes avait peur que se soit la dernière. Il en faisait des cauchemars la nuit. Perdre sa bien-aimée est tout simplement impossible pour lui. Il ne voyait qu’un futur. La Paix. Etoile Nébuleuse et Lui. Leurs petites familles. Ses sales gosses que le père devrait rappeler à l’ordre toutes les trente secondes. Un futur bienveillant. Et pourtant, cette vision s’effaçait un peu plus de son esprit chaque jour. Tout ça à cause de cette menace. Ce tueur rodant dans les bois. Le meurtrier d’Etoile de Cascade. Certaines rumeurs disait que c’était un revenant venu se venger. Un spectre blanc aux yeux rouges. Balivernes. Les spectres n’existaient pas, non ? Une partie d’Ombre des Flammes se voulait pas avouer qu’il croyait de plus en plus en cette rumeurs. Après tout personne ne l’avait vraiment vu. Personne ne savait à quoi ressembler la menace et c’étais ça le plus stressant ! On attendait la suite. On avait peur de la suite. Au campement du vent, tout le monde adopté le sourire forcé pour rassurer les petits et les guerriers. Mais, Ombre savait que ce n’était que le début. Il avait eu vent par Etoile nébuleuse que les chose tourné mal près du clan de l’Ombre. Que Etoile de Jais, ce sale rat, c’était battu avec Anges des Enfers, qui étais apparemment son père. Ombre des Flammes n’osait pas aller le voir. Une peur de plus à rajouter à sa liste. La peur de la vérité. Pourtant, il sentait qu’il avait besoin de savoir si leurs sangs étaient identiques. Sa mère ne lui avait appris qu’il y a très peu de temps que le lieutenant de l’Ombre était son père. Et, Ombre était le seul au courant. Même Petite flèche ne savait rien. De toute façon, son âge l’excusait. Elle allait devenir apprentie et son mentor n’était d’autre que leur lieutenante. Son frère espérait qu’elle saurait la respecter et qu’elle grandisse un peu. Et une fois qu’elle aurait mûri en sagesse, il lui dirait peut-être la vérité sur ses origines.

L’odeur fétide du Chemin du Tonnerre le sortit de ses pensées. Il détestait cet endroit. Il y avait toujours des monstres prêts à vous tuer à la moindre occasion. Il fallait constamment rester vigilant. Ses oreilles en éveil et ses sens en alerte, il parcourut la frontière du Vent le long du Chemin du Tonnerre. Et là ! Il aperçut quelque chose. Il fronça les sourcils et s’en rapprocha lentement au bord du Chemin. C’était un curieux objet gris de forme circulaire qui semblait lourd. Au bout, un bâton. Alizé Orientale pesta en voyant qu’Ombre des flammes venait de s’arrêter suspicieux.

Alizé : Ombre, tu ne peux pas te dépêcher, il n’y a aucun ennemi, et aucune odeur qui montre qu’ils auraient briser les règles, alors viens !


Ombre lui fit un signe de queue pour qu’elle se taise. Elle se vexa et déclara avant de partir :

Alizé : Très bien, reste ici si ça te chante, nous on finit la patrouille, allez viens Corbeau Noir !


Les deux félins s’éloignèrent rapidement. Ce n’était pas pour rien que les félins du Vent étaient rapides. En deux secondes, les chats avaient disparus dans la brume matinale.

Ombre des Flammes regarda à droite et à gauche avant de bondir sur le chemin du tonnerre. Il s’approcha de l’objet gris et le toucha avec précaution du bout de sa patte. L’objet se déplaça lorsque le chat le poussa avec un bruit cassant. Ombre des Flammes grimaça et continua de pousser l’objet sur le côté du Chemin avant qu’un monstre arrive. Il ramena sa trouvaille sans difficulté. Les monstres ne passaient que très rarement le matin, il avait le sommeil lourd. Sur la lande, le félin regarda plus en détail OGNIS. C’est comme ça qu’il avait surnommé sa trouvaille. Un OGNI, Un Objet Gris Non Identifié ! L’OGNI n’avait pas d’odeur, il était dur comme du bois et Ombre des Flammes pouvait voir son reflet dans le métal comme s’il se regardait à travers une flaque d’eau. Etrange. Il continua son inspection, en tournant autour de l’objet comme s’il était prêt à lui bondir dessus. Pourtant, lorsque l’objet se mit à avancer soudainement, sa première réaction fut de bondir en arrière et de bomber son pelage en crissant des dents. Aucun effet, sa menace de guerre ne stoppa pas l’objet. Courageux, le félin bondit sur l’objet et le mordit violemment entre ses dents. Faute grave. Impossible de couper en morceau L’OGNI, il était plus dur que de l’acier ! Ombre des Flammes préféra stopper son attaque au lieu de se casser les dents. Du coup, il donna un violent coup de patte dans l’objet qui s’envola avant de s’écraser face à un tronc d’arbre. Ombre des Flammes fier de sa victoire sentit immédiatement le filet d’une souris. Celle-ci s’était cachée sous l’objet et le coup de patte l’avait momentanément embrumée. Le guerrier laissa parler son instinct et la tua d’un coup de patte rapide et précis. L’animal tomba inerte au sol. Ombre des flammes l’attrapa dans sa gueule et la dégusta. Il l’avait bien mérité après tout. Peu de guerrier aurait affronté l’OGNI, non ? C’est donc, le ventre rempli que le félin rentra au camp pour retourner se coucher après avoir enterré l’OGNI dans le fossé.


Dernière édition par Ombre des Flammes le Sam 17 Nov - 10:40, édité 1 fois

_________________

Enconre et toujours des cadeaux de Jais-kun:

My Cat:


avatar
Ombre des Flammes
Co-Fonda Susucre
Co-Fonda Susucre

Messages : 158
Date d'inscription : 14/12/2011
Age : 22
Localisation : Dans l'eldorado

Votre Chat.
Clan.: Vent
Rang.: Guerrier
Affinités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: O.G.N.I Objet Gris Non Identifié Mission <3

Message par Alizé Orientale le Ven 16 Nov - 17:26

Nyah trop xDD
J'aime beaucoup et je t'accorde 24 points ♥
Franchement, j'en pouvais plus x)

_________________


Thanks Swe' :3
avatar
Alizé Orientale
Fonda Times
Fonda Times

Messages : 118
Date d'inscription : 14/12/2011
Age : 20
Localisation : Droite gauche droite gauche, ah non, derrière toi.

Votre Chat.
Clan.: Vent
Rang.: Guerrière
Affinités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum