Nous revoilà donc, toi... et moi.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nous revoilà donc, toi... et moi.

Message par Aël le Sam 25 Aoû - 8:28

    La soirée arrivait à grand pas mais l'obscurité de la nuit ne se ferait pas voir avant plusieurs heures. La journée avait été chaude mais les activités n'avaient pas cessé. Ce n'était pas parce qu'une chaleur torride était présente qu'il fallait s'affaler dans un coin et attendre. S'il l'avait fait, la mort lui serait tombé dessus. Chose qu'il ne souhaitait pas. En aucun cas. Il avait bien trop de choses à faire pour se permettre de mourir. De plus, il voulait savoir une chose. Et pour ça, il fallait qu'il le voit.


    Une étoile était apparue dans le ciel. Le félin d'encre s'élança. Il était l'heure. Il dépassa la frontière. Désormais en territoire 'ennemi', tous ses sens étaient en alerte. S'il croisait quelques tueurs, il était mal. Il espérait juste que cela n'arriverait pas. Qu'aucun combat ne serait engagé.


    La plaine aride était en vue. L'ex-second s'était tapi dans un coin en attendant de voir s'il arrivait. Pas la peine de se mettre à découvert s'il n'était pas là. Son coup reposait sur la chance puisqu'aucun rendez-vous n'avait été fixé. Agir au petit bonheur la chance était dangereux, mais dans un sens, il s'en fichait pas mal. Ce genre de méthodes ne le dérangeait pas spécialement. Pourtant, il allait devoir y renoncer si Destin Sanglant acceptait son offre. Il devrait se montrer un peu plus prudent aussi. Même s'il refusait. Continuer à discuter comme il l'avait fait face à Pelage du Panda pouvait se retourner contre lui et lui coûter la vie. En somme, ce serait très embêtant.


    Un mouvement attira son attention. Quelqu'un approchait. Aux aguets, il se tenait prêt à prendre la poudre d'escampette si la situation tournait mal. Un félin apparut dans son champ de vision. Destin Sanglant. Et dire qu'il ne se doutait même que son ex-second était là en train de l'observer. De plus, ses dernières paroles devaient le tourmenter, ne serait-ce qu'un peu. Elles avaient été énigmatiques au fond. Il se décida enfin à bouger avant que le félin blanc ne disparaisse. Il descendit doucement la pente, il était dos à lui. Tout se passait comme il l'espérait. Après quelques instants, il lança :


« Nous nous retrouvons enfin. Je suppose que mes dernières paroles de l'autre jour doivent te laisser perplexe. Je viens directement à ta rencontre alors que tu as juré de me tuer. Amusant, non ?


    Il fit une pause pour laisser le temps au félin blanc de percuter qu'il était là et de se retourner.


- Je t'ai parlé d'une discussion rien qu'entre nous deux. Le moment est venu. Mais je pense néanmoins que tu te poses quelques questions quant à ma présence ici ou par rapport à ce que je t'ai dit la dernière fois.


    Aël tournait un peu autour du pot, il en avait conscience mais il ne souhaitait pas aborder le sujet de sa venue directement.


- Sache une chose. Je ne viens en aucun cas demander ta... clémence. Si tu penses que je suis venu pour ça, je dois te dire que tu fais fausse route. Il n'empêche que je viens de proposer une offre qui devrait fortement t'intéresser, sauf si tu as radicalement changé de caractère depuis la dernière fois.


    Il s'arrêta, cherchant un peu par où il allait continuer.


- En réalité, si je suis parti, ce n'est pas à cause du fait que tu ais tué ma soeur ou contraint à rejoindre ton Clan, non, c'est tout autre chose. Et si tu avais un minimum réfléchi, je pense que tu auras trouvé pourquoi. J'aime être libre et choisir ce que je vais faire. Ta manie de me garder à l'oeil me dérangeait fortement et je n'apprécie pas non plus de me faire traîner à un meurtre. L'ambiance de l'Apocalypse ne me dérangeait pas à vrai dire.


    La première pique était lancée. A partir de là, tout pouvait déraper. Il espérait juste que cela n'arriverait pas.


- Je tiens à préciser une nouvelle fois que je ne reviens pas en rampant pour implorer ta clémence. Ton Elite ne me fait pas peur, tu devrais le savoir. Numéro 3 en a payé le prix fort. N'oublie pas que je connais toutes leurs techniques. Cependant, je me demande qui tu as pu bien nommé pour le remplacer.


    Nouvelle pause. Il n'allait pas révéler directement son offre, juste lui demander s'il voulait l'écouter. Après, c'était à Destin Sanglant de choisir ce qu'il allait faire : l'écouter, ou le tuer.


- J'ai une offre à te proposer. Je pense qu'elle peut t'intéresser. Après tout, après ses longues lunes passaient à te côtoyer, je te connais bien. C'est pour ça que j'ai pu facilement te retrouver l'autre jour face à la patrouille. Au fond, je t'apprécie bien. Mais maintenant, le choix t'appartient. Veux-tu m'écouter ou me tuer ?

_________________

(\__/)
(@-@)
(____)
Petit lapin, roi des forêts ♪


All has happened before and all will happen again, again, again
Battlestar Galactica Razor.


« J'essaye de sauver une vie par jour. D'habitude, c'est la mienne. »
Farscape.




Bloody & me.:




Aël:
avatar
Aël

Fonda Times
« Keep me in a box. »

Fonda Times« Keep me in a box. »

Messages : 1105
Date d'inscription : 22/09/2011
Age : 19
Localisation : Je dirai derrière toi mais le temps que tu te retournes j'ai bougé. Try again ♥

Votre Chat.
Clan.: Solitaire
Rang.: Fugitif
Affinités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous revoilà donc, toi... et moi.

Message par Destin Sanglant le Mar 28 Aoû - 15:02

Ce n'est surement que par pure coïncidence que Destin Sanglant l'avait croisé. Ce matin même, il ignorait que ses pattes le mèneraient à l'endroit ou son ex second se trouvait. Personne n'aurait pu prévoir ce qui allait se passer par la suite. Cette rencontre, cette discussion, ce choix.

Ce matin, il s'était levé sans grande envie. Le soleil déjà haut dans le ciel, le chef des tueurs n'eut aucun mal à comprendre qu'il devait déjà être midi. A peine avait-il posé ses pattes sur le sol qui maugréa. La terre sèche parsemant le clan de l'Apocalypse, était brulante. Aucun doute, le soleil devait chauffer le sol ardent depuis plusieurs heures. Destin Sanglant ne s'aventura pas dehors. Il rebroussa chemin pour tenir compagnie à ses nouvelles colocataires. Vous savez, je vous en avait déjà parlé. Les fourmis. Il s'assit lourdement sur sa paillasse de mousse, écrasant les insectes qui passaient par là et scruta le plafond de sa grotte froide. Il faisait frais et humide à l'intérieur. On avait du mal à croire que c'était la sècheresse dehors.

Destin Sanglant se sentait assez seul. Il n'avait aucune envie de sortir. Pas question avec cette chaleur torride. Alors que faire ? Avant, il aurait taquiner Aël jusqu'à ce que celui-ci l'abandonne. Préférant affronter la chaleur et les brûlures aux pattes que le sarcasme et les gamineries perpétuelles de son ex chef. Mais, il n'était plus là. Quel dommage. Pour une fois qu'il avait besoin de lui. En fait, il se rendait compte de plus en plus que la présence d'Aël lui manquait cruellement. C'est comme s'il avait perdu son jouet préféré, son doudou de tous les jours.

A force de penser, il ne remarqua pas que le sommeil le gagnait peu à peu jusqu'à ce que le noir complet l'envahisse.

*

Le félin blanc marchait à travers les rues de la ville des bipèdes lentement. Derrière lui, un autre chat le suivait de près. Il était blanc avec des taches noirs sur la mâchoire et le dos. Une vilaine griffure parsemait son museau. Les deux matous contournèrent un nid à bipèdes et avancèrent vers leur territoire. Le félin Blanc accéléra lorsqu'il aperçut la frontière. L'autre matou grommela :

- Hé Nuage Sanglant ! Attend-moi !

- T'es une vraie tortue Nuage meurtrier ! Tu devrais t'entrainer en vitesse !

Son meilleur ami lui tira la langue vexé d'être comparé à un animal d'une lenteur extrême et accéléra à son tour pour prouver le contraire à Nuage Sanglant. Il se posta à sa droite.

- Heureusement qu'on a fini. Je n'aime pas parler aux chats qui sentent la charogne. Il me donne des hauts les coeurs.

- De toute façon, on avait besoin de savoir s'il allait coopérer avec nous, c'est tout. J'ai trouvé que la discussion avait été assez rapide en fait. Réplique Nuage sanglant.


Ils arrivèrent au camp du sang et Nuage sanglant avança vers son père. Il lui parla longuement de la conversation entre lui et les charognards.

Puis le rêve changea.

*

Du sang de partout. Des flaques parsemant le sol. Le liquide vermeil de sa famille. Au centre, des cadavres de chats. Le premier, le plus près de Destin Sanglant, celui de sa soeur. Dans sa jeunesse, il s'aimait bien. Il se taquinait, s'entraidait et vivait ensemble. Comme un frère et une soeur, il était inséparable. Puis, il était arrivé. Un nouveau guerrier venant de la ville. Un certain Griffe Noire. Il tournait de plus en plus autour de sa soeur et puis un jour, elle disparut et lui aussi. Destin Sanglant en avait toujours voulu à sa soeur de s'être enfuit. De s'être éloigné du camp, de sa famille, de lui. Et d'être parti sans lui dire alors qu'il était si proche à cette époque. Il l'avait perdue à jamais et ne le reverrait jamais. Il le savait au fond de lui, elle n'était pas très douée en combat tout comme son compagnon. Sans protection, ils y passeraient tous les deux.

Destin Sanglant avala une gorgée de salive et continua d'avancer sur le chemin ensanglanté qui se tenait devant lui. Un pas de plus et un nouveau cadavre apparut. Celui de sa mère. Même sous ce liquide rougeâtre parsemant son pelage, il n'eut aucun mal à reconnaître sa mère. Ses yeux verts le regardaient sans expression. Pourtant, il avait toujours l'impression qu'elle lisait ses pensées même en étant morte. Il détourna les yeux et continua plus rapidement avant de se stopper net. Un troisième cadavre. Celui de son père. Tuer également. Pourtant, Destin Sanglant sentit sa voix résonner à travers lui :

- Dest', C'est de ta faute si on est comme ça ! Si tu avais été plus fort dès le début, tu aurais pu nous protéger ! Seulement voilà, tu étais trop faible ! Tu ne pouvais rien ! Alors, c'est le moment de réparer tes erreurs.
Il fit une pause pendant que Dest' avala sa salive.

- Venge-nous, tue les ! Tous jusqu'au dernier !

La voix de sa mère reprit le refrain en criant « Venge-nous, Venge-nous ! ». Et comme si ça ne suffisait pas, sa soeur chante avec ses parents. « Venge-nous ! Venge-nous petit frère ! ».

Le chef des tueurs n'en pouvait plus, ses voix devenaient insupportables. Il ne voulait plus les entendre. Assez, Assez, Assez !!

*

Il se réveilla. A ses côtés, Le faucon, le regardait. Il se releva et dévisagea son ancien ami. Il grommela :

- Tu es là depuis longtemps ?

- Assez pour savoir que tu as cauchemardé Dest'.

Une moue vexé apparut sur le visage de Destin Sanglant qui continua de regarder furieux son chef de l'Elite :

- Que fais-tu ici ? Tu veux quoi ? Tu n'es pas au courant que c'est ma tanière ici !


Numéro 1 laissa échapper un rire et déclara :

- Voyons, je pensais que tu serais content de me voir ! Enfin, on a repéré des traces sur notre territoire. 50% de chances que ce soit Aël. Tu veux qu'on lance la traque de nouveau ?

Destin Sanglant regarda le plafond en soupirant. Il se leva et déclara avant de sortir :

- Pas besoin, je m'en charge !

Sur ceux, il sortit et sembla satisfait de savoir que la température avait baissé. Il avança rapidement vers le tunnel de ronces et le franchit sans éviter les ronces. La végétation l griffa sur le côté du dos et son pelage rougit légèrement. Il huma l'air. Il savait déjà pourquoi Aël s'aventurait sur son territoire. Il avait demandé à lui parler. Et il cherchait à le joindre. Autant lui faciliter la tâche le temps d'obtenir les réponses à ses questions. Il ralentit. L'odeur du second était forte ici. Il ne devait pas être loin ou il était passé ici, il y a très peu de temps. Il huma l'air une nouvelle fois pour déterminer la direction à prendre :

« Nous nous retrouvons enfin. Je suppose que mes dernières paroles de l'autre jour doivent te laisser perplexe. Je viens directement à ta rencontre alors que tu as juré de me tuer. Amusant, non ?


Un sourire narquois se dessina sur le visage du félin albinos qui se tourna lentement pour faire face à son ex second.

- Bof.


Aël reprit :

- Je t'ai parlé d'une discussion rien qu'entre nous deux. Le moment est venu. Mais je pense néanmoins que tu te poses quelques questions quant à ma présence ici ou par rapport à ce que je t'ai dit la dernière fois.


Destin Sanglant grogna. Bon sang, Aël tournait autour du pot. Le chef des tueurs n'avait pas de temps à perdre à l'écouter cent sept ans.

Sache une chose. Je ne viens en aucun cas demander ta... clémence. Si tu penses que je suis venu pour ça, je dois te dire que tu fais fausse route. Il n'empêche que je viens de proposer une offre qui devrait fortement t'intéresser, sauf si tu as radicalement changé de caractère depuis la dernière fois.


Sa clémence ? Il ne l'aurait pas eu de toute façon. Et une offre ? Ca devenait nettement plus intéressant.

- En réalité, si je suis parti, ce n'est pas à cause du fait que tu ais tué ma soeur ou contraint à rejoindre ton Clan, non, c'est tout autre chose. Et si tu avais un minimum réfléchi, je pense que tu auras trouvé pourquoi. J'aime être libre et choisir ce que je vais faire. Ta manie de me garder à l'oeil me dérangeait fortement et je n'apprécie pas non plus de me faire traîner à un meurtre. L'ambiance de l'Apocalypse ne me dérangeait pas à vrai dire.


Bon, le problème c'était lui. Sympa. Il l'aurait tout de suite exécuté sur place si Aël n'avait pas continué :

- Je tiens à préciser une nouvelle fois que je ne reviens pas en rampant pour implorer ta clémence. Ton Elite ne me fait pas peur, tu devrais le savoir. Numéro 3 en a payé le prix fort. N'oublie pas que je connais toutes leurs techniques. Cependant, je me demande qui tu as pu bien nommer pour le remplacer.


Pauvre Numéro 3. Il était si faible avant. Heureusement que le remplaçant était meilleur que le précédent.

- J'ai une offre à te proposer. Je pense qu'elle peut t'intéresser. Après tout, après ses longues lunes passaient à te côtoyer, je te connais bien. C'est pour ça que j'ai pu facilement te retrouver l'autre jour face à la patrouille. Au fond, je t'apprécie bien. Mais maintenant, le choix t'appartient. Veux-tu m'écouter ou me tuer ?


Un sourire carnassier parsema son visage. Il avait envie de le tuer. Mais aussi de l'écouter. Alors que faire ?

- A vrai dire, ta sale tronche de rat me manquait alors je vais te laisser finir ce que tu as commencé à propos de ta proposition puis je te tuerai si elle ne m'intéresse pas. Alors Aël, Parle ! Tu as toute mon attention, mais va droit au but, il se pourrait que tu m'ennuies à tourner autour du pot et que je reconsidère ma solution de te laisser en vie pendant ton discours.

_________________

Merci ma fonda adorée



Les cadeaux de ma Jais Chérie !!!!!:

Mes autres Cadeaux et Signatures ^^:
"Mon but, tous vous exterminer, jusqu'au dernier..."

avatar
Destin Sanglant
Co-Fonda Susucre
Co-Fonda Susucre

Messages : 399
Date d'inscription : 03/12/2011
Age : 21
Localisation : Je chasse des Lapins Bleus XD

Votre Chat.
Clan.: Apocalypse
Rang.: Chef
Affinités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous revoilà donc, toi... et moi.

Message par Aël le Jeu 30 Aoû - 7:43

    Le sourire carnassier venant d'apparaître sur le visage du félin blanc ne présageait rien de bon. Il n'avait de toute évidence pas encore tout à fait digéré les paroles d'Aël lors de leur dernière rencontre entre chef et second. Enfin, tant que celui-ci ne lui sautait pas dessus pour lui faire la peau, cela pourrait aller.


- A vrai dire, ta sale tronche de rat me manquait alors je vais te laisser finir ce que tu as commencé à propos de ta proposition puis je te tuerai si elle ne m'intéresse pas. Alors Aël, Parle ! Tu as toute mon attention, mais va droit au but, il se pourrait que tu m'ennuies à tourner autour du pot et que je reconsidère ma solution de te laisser en vie pendant ton discours.


    Aël faillit laisser échapper un petit rire. Faire une telle chose aurait pu lui coûter la vie mais ce que venait de dire destin Sanglant lui procurait un certain amusement. Ta sale tronche de rat me manquait. C'était bien le seul à savoir intégrer méchanceté et gentillesse dans la même phrase. Enfin, continuer à se cacher derrière ce genre de phrases devenait agaçant à force, car il était impossible de savoir ce qu'il pensait vraiment sur une personne précise.


- Dans tes plans, il y a toujours la même faille. Vu que tu vises plus gros, il va falloir la combler. - il s'arrêta un court instant - Car sinon ils en profiteront et te feront tomber, comme ils ont fait tomber le Clan du Sang.

    En toute logique, ces paroles devraient piquer la curiosité du félin blanc. L'ex-second savait pertinemment que ce dernier ne laisserait rien faire foirer ses plans. Et là, il apprenait l'existence d'une faille. Oh, peut-être en avait-il déjà connaissance mais y remédier n'était pas simple. Un guerrier de l'Apocalypse, Elite ou pas, ne pourrait faire l'affaire. Il plongea son regard dans celui du chef des tueurs et continua :


- Je sais comment t'aider à combler cette faille, car je sais ce qu'elle est. Tu élabores tes plans avec la seule expérience de ton enfance. Il y a des informations qui te manquent et qui te font défaut. Mais envoyer l'un de tes guerriers serait te faire démasquer en quelque sorte. Moi, je me fais passer pour un simple solitaire depuis que je t'ai quitté. Ça marche très bien. Et par ailleurs, je peux aisément récupérer des informations. A partir de là, je pense que tu vois où je veux en venir. Mais c'est à toi de voir : vas-tu accepter de passer un accord ou me tuer parce que cette offre ne t'intéresse pas ?


    En ce moment même, il espérait que cela serait suffisant pour intéresser destin Sanglant. Sinon, il ne lui resterait plus qu'à partir.

_________________

(\__/)
(@-@)
(____)
Petit lapin, roi des forêts ♪


All has happened before and all will happen again, again, again
Battlestar Galactica Razor.


« J'essaye de sauver une vie par jour. D'habitude, c'est la mienne. »
Farscape.




Bloody & me.:




Aël:
avatar
Aël

Fonda Times
« Keep me in a box. »

Fonda Times« Keep me in a box. »

Messages : 1105
Date d'inscription : 22/09/2011
Age : 19
Localisation : Je dirai derrière toi mais le temps que tu te retournes j'ai bougé. Try again ♥

Votre Chat.
Clan.: Solitaire
Rang.: Fugitif
Affinités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous revoilà donc, toi... et moi.

Message par Destin Sanglant le Lun 3 Sep - 14:39

Destin Sanglant dévisagea avec un regard légèrement agacé Aël. Le félin noir sembla retenir un gloussement qu'il effaça aussitôt sachant que ça énerverait encore plus le chef des tueurs. Destin Sanglant pris une puissante inspiration pour ne pas céder à la tentation de le décimer sur place. Il devait attendre encore. Encore un petit peu. Le temps qu'Aël lui parle de son réel projet. Celui en lequel il croyait de toute son âme. Ce projet qui montrait qu'il n'avait même pas peur de l'exposer à son ancien chef sachant que la mort pouvait l'attraper au moindre mot de travers. Il le laissa néanmoins continuer.

- Dans tes plans, il y a toujours la même faille. Vu que tu vises plus gros, il va falloir la combler. Car sinon ils en profiteront et te feront tomber, comme ils ont fait tomber le Clan du Sang.


Une faille ? Impossible. Inimaginable. Ses plans étaient tout simplement parfaits. Depuis qu'il était tout petit, ses plans n'avaient jamais échoué se déroulant toujours comme il l'avait prévus. Il fronça les sourcils. Que pouvait bien manigancer Aël. Il savait très bien que le point sensible pour mettre le chef des assassins hors de lui était de critiquer ses plans. Il voulait vraiment mourir ou quoi ? Destin Sanglant prit une nouvelle inspiration. Calme-toi. Respire. Laisse le continuer et après tue-le. C'est si simple. Il sentit ses muscles se préparer à bondir. La tension se sentait de plus en plus autour des deux félins. Ce n'était qu'une question de temps avant que l'un des deux minous ne fasse un faux pas.

- Je sais comment t'aider à combler cette faille, car je sais ce qu'elle est. Tu élabores tes plans avec la seule expérience de ton enfance. Il y a des informations qui te manquent et qui te font défaut. Mais envoyer l'un de tes guerriers serait te faire démasquer en quelque sorte. Moi, je me fais passer pour un simple solitaire depuis que je t'ai quitté. Ça marche très bien. Et par ailleurs, je peux aisément récupérer des informations. A partir de là, je pense que tu vois où je veux en venir. Mais c'est à toi de voir : vas-tu accepter de passer un accord ou me tuer parce que cette offre ne t'intéresse pas ?


Oh oh oh. Ce fut la seule pensée qui traversa son esprit légèrement surpris par le retournement de situation. Il avait enfin compris ce que voulait son ex second. Aël voulait retravailler pour lui. Que c'est sympathique de sa part. Il sourit. Un sourire sympathique et beaucoup moins tendu. Il pensait déjà à comment il allait pouvoir se servir d'Aël. Piéger les rats de l'intérieur. Brillant. Tout simplement brillant. Il parla d'une voix nettement plus sympathique qui pourrait faire peur le moindre tueur qui ne connaît pas beaucoup Dest'. Dans le cap, tout le monde avait vite associé "Destin content" à "mauvais plan, il faut se cacher et ne pas l'énerver" ou tout simplement "Le boss prépare un mauvais coup." mais Aël connaissait le chef des tueurs depuis longtemps. Il devait donc savoir que ce temps joyeux inhabituel montrait qu'il était prêt à accepter le marché :

- Tu veux devenir mon informateur ? Mon espion personnel ? Mais qui me dit que tu me seras vraiment dévoué. Si tu me suis de nouveau, tu devras trahir tes anciens amis, ton ancienne famille. Tu es prêt à tout abandonner pour rester à mes côtés et m'être fidèle jusqu'à la fin de tes jours ?


Destin Sanglant avait quand même un doute. Si Aël devenait réellement sa taupe, il pourrait tout aussi bien être la taupe des ennemis. Ou bien essayer de préparer un coup bas par derrière pour abattre L'Apocalypse. Il n'était pas encore totalement convaincu. Il avait encore besoin d'être rassuré par son ex second. Savoir qu'il pouvait lui faire confiance comme un frère. Lui faire aussi confiance qu'à son plus vieil ami d'enfance. Crépuscule Meurtrier.

_________________

Merci ma fonda adorée



Les cadeaux de ma Jais Chérie !!!!!:

Mes autres Cadeaux et Signatures ^^:
"Mon but, tous vous exterminer, jusqu'au dernier..."

avatar
Destin Sanglant
Co-Fonda Susucre
Co-Fonda Susucre

Messages : 399
Date d'inscription : 03/12/2011
Age : 21
Localisation : Je chasse des Lapins Bleus XD

Votre Chat.
Clan.: Apocalypse
Rang.: Chef
Affinités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous revoilà donc, toi... et moi.

Message par Aël le Mar 4 Sep - 9:45

    Un sourire apparut sur le visage de Destin Sanglant. Mauvais ou bon signe ? Les deux en même temps en vérité. Son offre devait probablement l'intéresser et il avait dû également avoir une nouvelle trouvaille pour ses plans. C'était une bonne chose s'il souhaitait accepter l'offre. Après tout, c'était également ce qu'Aël avait espéré.


- Tu veux devenir mon informateur ? Mon espion personnel ? Mais qui me dit que tu me seras vraiment dévoué. Si tu me suis de nouveau, tu devras trahir tes anciens amis, ton ancienne famille. Tu es prêt à tout abandonner pour rester à mes côtés et m'être fidèle jusqu'à la fin de tes jours ?


    Aël eut un petit rire qu'il ne sut contenir. Il n'avait plus de famille, alors comment pouvait-il la trahir ? Ce point l'amusa un peu. Il tâcha de se reprendre rapidement ; il aurait été bête que le félin blanc lui saute dessus à cause de cela.Après, quant à ses anciens amis, il n'était même pas sûr de pouvoir leur accorder sa confiance.


    L'ex-second demeurait silencieux. Il savait que Destin Sanglant allait conserver des doutes sur lui pendant quelques temps encore. Il fallait qu'il trouve un moyen de gagner sa confiance. Cela irait beaucoup mieux après pour les affaires. Lui révéler une information l'aiderait peut-être. Oui mais laquelle ? C'était que, mine de rien, il avait appris pas mal de choses pendant ces derniers jours. Enfin, pour le moment, lui répondre serait déjà bien.


- Si ce n'était pas le cas, penses-tu réellement que je serai ici à venir te parler ?


    Il lui laissa le temps d'intégrer cela. Puis il finit par reprendre :


- Les Clans ne savent rien concernant l'Apocalypse. Bon point, non ? Ils ignorent la menace qui pèsent sur eux. La balle est dans notre camp, ne la gâchons pas.


    Il sourit à son tour. L'époque où il essayait de cacher ses émotions au félin blanc était révolue. Il plongea son regard dans le sien et continua :


- Je suppose que mon offre t'intéresse donc. Il n'y a plus qu'à mettre en place les derniers détails pour finaliser notre accord.


_________________

(\__/)
(@-@)
(____)
Petit lapin, roi des forêts ♪


All has happened before and all will happen again, again, again
Battlestar Galactica Razor.


« J'essaye de sauver une vie par jour. D'habitude, c'est la mienne. »
Farscape.




Bloody & me.:




Aël:
avatar
Aël

Fonda Times
« Keep me in a box. »

Fonda Times« Keep me in a box. »

Messages : 1105
Date d'inscription : 22/09/2011
Age : 19
Localisation : Je dirai derrière toi mais le temps que tu te retournes j'ai bougé. Try again ♥

Votre Chat.
Clan.: Solitaire
Rang.: Fugitif
Affinités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous revoilà donc, toi... et moi.

Message par Destin Sanglant le Dim 30 Sep - 11:16

Le rire d’Aël se fit plus distinct. Oui, ce sale rat se moquait de lui. Certain ne tenait à leurs vies, ce n’était pas possible. Destin sanglant se retint de ne pas plus bondir au coup et de le lacérer de coups comme il aurait auparavant. Non, il devait se contenir pour qu’il obtienne toute la coopération de son ex-second. C’est donc les dents serrées et les griffes sorties qu’il resta assis à sa place. Ses poils gonflés montraient bien qu’il ne tiendrait pas longtemps à moins que l’insolent ne se taise et lui montre du respect. Enfin, de toute façon, Aël ne lui avait jamais montré de respect. C’est ce qui amusait aussi beaucoup Destin sanglant. Il n’était pas comme tout ses pions qui avaient peur à la moindre provocation et qui lui obéissaient sans aucune résistance. La vie était tellement facile sans tête à claque comme Aël. C’était une des raisons pour laquelle, il manquait cruellement à destin Sanglant. La vie était devenue tellement banale au camp. Et quand la banalité prend le dessus, il faut savoir évolué et se distraire avec les meilleures méthodes qu’il soit. C’est pour cela qu’il avait préparé minutieusement la suite de son plan diabolique. La lune serait bientôt assez haute pour ce qu’il avait prévu. Cela allait être sanglant et un vrai massacre comme il se doit. Pas comme tout ce qui s’était passé jusqu'à maintenant. Le clan de l’Apocalypse allait vraiment être l’Apocalypse de ce monde. Les bourreaux qui envoient les vivants chez les morts en passant par la case Enfers.

Le silence revient au milieu de la Plaine aride. Elle paraissait sans vie comme–ci personne ne se trouvait en ce moment en train de discuter. Seul le silence suivit d’une brise légère ébouriffant les poils du chef. Un calme bienfaiteur qui permit au chef de se détendre une courte période. Un calme qui permit à Aël de réfléchir à ses réponses. Un calme qui annonçait tempête.

- Si ce n'était pas le cas, penses-tu réellement que je serai ici à venir te parler ?


Hein quoi ? De quoi parlait-il déjà ? Le chef des tueurs s’était laissé emporté dans ses projets et ses pensées et avait donc légèrement décrocha de la conversation. Ah oui, l’espion. Qu’Aël qui l’avait plus ou moins trahi une fois lui serait-il à nouveau fidèle ? Quelle question, s’il l’avait trahi, une fois, il pourrait très bien recommencer. Non, impossible de lui faire confiance. Il faudra le surveiller de très près. Une mission pour l’élite. Pourquoi pas. Certains avaient envie de le découper. Au moindre faux pas, il rejoindrait ses ancêtre. Mais, non. L’élite serait bien capable de le tuer même s’il exécutait bien son rôle. La vengeance peut-être très dur à contrôler. La voix d’Aël refit surface.

- Les Clans ne savent rien concernant l'Apocalypse. Bon point, non ? Ils ignorent la menace qui pèsent sur eux. La balle est dans notre camp, ne la gâchons pas.


Voyez-vous ça. Destin sanglant avait oublié cette petite partie qu’aurait pu engendrer l’exile de l’ancien guerrier de son clan. Il aurait pu répandre des informations sur l’emplacement du camp. Qui le compose. Qui est à la tête et leurs projets. Il était moins sûr pour la fin, car il était le seul à savoir pour ses projets et il n’en parlait à presque personne. Sauf à lui. Une seul question intriguait profondément destin Sanglant. Aël le détestait depuis qu’il avait tué sa sœur alors pourquoi l’ex-second ne le trahissait pas. Il ne pouvait aimer le camp. Tout le monde étaient méchant vils et cruels, surtout avec lui. Il avait beau avoir une place de choix au sein de l’organisation, certain le prenait toujours de haut. Certains ne comprenaient pas qu’il soit arriver aussi loin, qu’il tienne tête au chef, qu’il préfère même la chasse à l’excuse de son comportement. Et maintenant, il revenait pour travailler à exterminer les clans avec lui. Son ancienne famille, ses anciens amis. Qui était le plus méchant d’entre les deux. Oui, c’est cette méchanceté cachée au fond d’Aêl qui avait poussé destin Sanglant à le recruter. Ce petit être qui paraît faible et innocent à l’extérieur et qui est près à tous les trahir pour être avec les plus forts. C’est tellement amusant. Le banal quotidien allait changer.
Un sourire parsema le visage de l’ex-second. C’était une des premières fois qu’il laissait ses sentiments s’exprimer si librement sur son visage. Une nouvelle ère était révolue ? Le chef sentit son regard dans le sien et le laissé terminer.


- Je suppose que mon offre t'intéresse donc. Il n'y a plus qu'à mettre en place les derniers détails pour finaliser notre accord.


Destin Sanglant sourit. Il n’était pas menacé pas Aël. Il n’était plus ennemi. Il n’était plus la souris qui se fait attraper par le lion. Ils étaient devenus des complices, des voleurs d’informations, des manipulateurs. Il ne put s’empêcher de rire. Un rire joyeux, de bonheur. Le destin était dans sa faveur, il détenait toutes les pièces pour sa prochaine manœuvre. Plus d’ennemis traquer, il avait l’élite tout à lui pour l’utiliser à un autre projet.

- Bien dans ce cas-là, ton viendra me faire ton rapport régulièrement ici. Et seulement à moi. Personne ne doit être au courant de ton statut. Ni le clan que tu intègres, ni l’apocalypse ! Si tu me vois en dehors des rendez-vous, on ne se connaît pas, je t’attaque, tu m’attaques. Tu ne parles plus qu’avec le clan adverse. Tu essayeras de te rapprocher du plus possible, des hauts placés et je compte sur toi pour me dévoiler tous les petits secrets les plus enfuis de chaque guerrier, guérisseurs et chefs que tu rencontres. Me suis-je bien fait comprendre. Si tu n’as pas de questions, je te laisse. Et pour la première mission, j’ai besoin que tu entres chez…


Il lui chuchota la dernière phrase dans l’oreille de sorte qu’il soit le seul à comprendre. Puis, le chef s’éloigna et repartit vers son camp, son banal quotidien, ses rêves bizarres, ses cauchemars.

Finit

_________________

Merci ma fonda adorée



Les cadeaux de ma Jais Chérie !!!!!:

Mes autres Cadeaux et Signatures ^^:
"Mon but, tous vous exterminer, jusqu'au dernier..."

avatar
Destin Sanglant
Co-Fonda Susucre
Co-Fonda Susucre

Messages : 399
Date d'inscription : 03/12/2011
Age : 21
Localisation : Je chasse des Lapins Bleus XD

Votre Chat.
Clan.: Apocalypse
Rang.: Chef
Affinités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous revoilà donc, toi... et moi.

Message par Aël le Mer 10 Oct - 14:20

    Un rire joyeux coupa le silence et résonna dans la plaine. La surprise gagna Aël rapidement mais s'envola aussitôt. Ce n'était pas le moment. Oh non. Un deal était en train d'être négocié, il devait rester concentrer. Pourtant, voir ainsi Destin Sanglant manifestait sa joie était assez surprenant et même inattendu. Dans tout ce qu'il avait imaginé, il n'avait aucunement envisagé cette possibilité. Enfin, elle était tout de même mieux quel celle où son ex-chef lui sautait dessus pour l'égorger.


    La voix du félin blanc finit par se faire entendre, dévoilant ainsi s'il donnait son accord ou non :


- Bien dans ce cas-là, ton viendra me faire ton rapport régulièrement ici. Et seulement à moi. Personne ne doit être au courant de ton statut. Ni le clan que tu intègres, ni l’apocalypse ! Si tu me vois en dehors des rendez-vous, on ne se connaît pas, je t’attaque, tu m’attaques. Tu ne parles plus qu’avec le clan adverse. Tu essayeras de te rapprocher du plus possible, des hauts placés et je compte sur toi pour me dévoiler tous les petits secrets les plus enfuis de chaque guerrier, guérisseurs et chefs que tu rencontres. Me suis-je bien fait comprendre. Si tu n’as pas de questions, je te laisse. Et pour la première mission, j’ai besoin que tu entres chez…

    Le félin blanc lui chuchota à l'oreille la fin de la phrase, de manière à ce que lui seul l'entende. Ce Clan là... Hum, cela serait du gâteau. Aucun problème de ce côté-là, le chef de l'Apocalypse aurait vite ces informations. Ainsi le voilà devenu un indic', un espion...


    Destin Sanglant s'éloigna et quitta la plaine, rentrant sans doute au camp. Aël demeurait donc seul, assis au beau milieu du territoire de l'Apocalypse. L'Elite l'avait probablement repéré, rester là n'était pas forcément une bonne idée. Peut-être que le félin albinos allait la rappeler. Au fond, à présent, le deal était conclu. M'enfin, il valait mieux faire attention de ce côté-là quand même. Rien n'était sûr. Peut-être continuerait-il à envoyer à ses trousses ses meilleurs tueurs pour préserver sa couverture. Peut-être. Il quitta donc ce territoire pour aller vers celui qu'il devait infiltrer. Ce qui était amusant c'était qu'il y était passé il n'y a pas si longtemps que ça.


[Fini ~]

_________________

(\__/)
(@-@)
(____)
Petit lapin, roi des forêts ♪


All has happened before and all will happen again, again, again
Battlestar Galactica Razor.


« J'essaye de sauver une vie par jour. D'habitude, c'est la mienne. »
Farscape.




Bloody & me.:




Aël:
avatar
Aël

Fonda Times
« Keep me in a box. »

Fonda Times« Keep me in a box. »

Messages : 1105
Date d'inscription : 22/09/2011
Age : 19
Localisation : Je dirai derrière toi mais le temps que tu te retournes j'ai bougé. Try again ♥

Votre Chat.
Clan.: Solitaire
Rang.: Fugitif
Affinités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous revoilà donc, toi... et moi.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum